Des députés LRM critiquent le silence français sur Hong Kong

Selon L’OBS, une vingtaine de députés du parti présidentiel déplorent le silence « assourdissant » de la classe politique française devant l’aspiration à la démocratie à Hong Kong.

Hongkong: des députés LRM critiquent le « silence » de la France

Alors que les manifestations pro-démocratie se poursuivent à Hongkong, une vingtaine de députés La République en marche (LRM) menés par Jean-François Cesarini, élu du Vaucluse et président du groupe d’amitié France-Taïwan, ont signé le 8 août une lettre ouverte pour dénoncer le « silence assourdissant » des responsables politiques français, d’abord adressé aux dirigeants chinois et hongkongais, mais aussi aux manifestants, ce texte de trois pages, qui appelle au dialogue, critique en creux la passivité du gouvernement français.

Une femme victime de gaz lacrymogène à Hong Kong, le 14 août, la manifestation en faveur de la démocratie se poursuit à Hong Kong Kong, une vingtaine de représentants de la République à la marche (LRM) dirigés par Jean-François Cesarini, élu du Vaucluse et président du groupe d’amitié franco-taïwanais, signé le 8 août avec une lettre ouverte dénonçant le «silence sourd» d’hommes politiques français, adressé initialement aux dirigeants chinois et à ceux de Hong Kong, mais également aux manifestants.

Lire aussi: LES DÉCHETS EN FRANCE

Mercredi 14 août, la France a finalement appelé « toutes les parties, en particulier les autorités hongkongaises, à renouer le fil du dialogue afin de trouver une issue pacifique à cette crise et de mettre fin à l’escalade de la violence », « les manifestations à Hongkong se poursuivent dans un climat de plus en plus tendu, cette situation fait l’objet d’un suivi très attentif de la part de la France, en lien avec ses partenaires.

Une réponse bienvenue mais “tardive”, selon l’instigateur de la lettre ouverte, étonné que aucun mot sur des événements aussi importants ” n’ait été prononcé depuis, france Jean-François Cesarini a précisé qu’il ne s’agissait pas de “moraliser” ni de “d’interférer”, “je m’adresse principalement à notre opposition, qui a probablement plus de marge de manœuvre que le gouvernement lui-même”, a déclaré le député de vaucluse affirmant qu’il avait entendu dire que le gouvernement français voulait rester prudent pour ne pas blesser un privilégié partenaire économique, cependant, M.Cesarini a ajouté, faisant de “la force de notre pays, c’est la séparation des pouvoirs, et lorsque l’exécutif est un petit obstacle, le législateur peut parler,” Le député “LRM” est convaincu qu’il est nécessaire de faire entendre la voix” car le Cela pourrait laisser penser que la Chine a raison et a une carte blanche, “l’élu poursuit en expliquant que “plus le gouvernement chinois voit la communauté mondiale bouger, plus il prend soin d’envoyer les chars”.

Un nom n’apparaît pas dans la liste des signataires de cette lettre ouverte, la représentante LRM des Français de l’Asie, de l’Océanie et de l’Europe de l’Est, Anne Genetet, pour Jean-François Cesarini, les élus “probablement pas, en raison de son contact avec la Chine, les mêmes faits que les signataires”, mais il n’exclut pas que ce départ puisse être considéré comme une “forme de lâcheté ou de faiblesse, “M me Genetet, membre du groupe d’amitié franco-chinois, explique qu’elle n’aimait pas le ton “Leçon du donateur” de la lettre, on considère également que ce n’était pas “un bon moyen de communiquer avec la Chine”.

Le Parti socialiste s’est lui aussi étonné du « silence de la France » et a appelé mercredi à la « retenue et au dialogue », exprimant « son soutien aux manifestants de Hongkong dont les revendications démocratiques sont justes, et les craintes d’une dégradation de leurs libertés justifiées », la lettre des députés “LRM” n’a obtenu aucune réponse, « Ni du président Macron, ni du gouvernement, ni du premier ministre, ni du quai d’Orsay, ni de personne », regrette Jean-François Cesarini.

Lire aussi: LES ÉMIRATS DANS LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE L’IMD POUR LA COMPETITIVITE

Leave a Reply