Livraison présumée de drones turcs supplémentaires en Libye

Le 6 juillet 2019, les images ont confirmé la présence de l’IL-76 à l’aéroport de Misurata avec des véhicules utilitaires opérant dans la région.

La nouvelle présumée

L’échange via les réseaux sociaux ont rapporté que Sky Avia Trans ‘ILYUSHIN IL76- TD basé à Kiev avait plusieurs sorties reliées connectées entre l’aéroport international Ankara Esenboga et l’aéroport international de Mitiga en Libye, dans le but de livrer des drones.

Social a signalé que l’IL76- aurait quitté l’aéroport international Ankara Esenboga en Libye. La société aéronautique et aérospatiale turque (TAI) est propriétaire de plusieurs installations et d’un aérodrome au nord-ouest d’Ankara. L’utilisation de International Terminal peut être liée. IFF (***) a été aveuglé sur une partie des vols au-dessus de la Turquie, le plus susceptible de dissimuler les véritables traces.

Lundi, des avions turcs ont bombardé la ville de Tarhuna, contrôlée par l’armée libyenne, à l’ouest de la Libye.

Lire aussi: LA POLITIQUE D’OBAMA AU MOYEN-ORIENT “ENHARDIT” L’IRAN, DÉCLARE POMPEO LORS DE SON DISCOURS AU CAIRE

Le centre de presse de la salle d’opérations Karama de l’armée libyenne a déclaré dans un communiqué que l’avion de ligne turc dirigé par des officiers turcs avait bombardé il y a quelques minutes la ville de Trhona, située à environ 90 km de la capitale Tripoli.

Milices de soutien

L’armée libyenne a annoncé dimanche que ses défenses au sol avaient largué un drone de fabrication turque sur un aéroport de l’est de Tripoli, qui s’apprêtait à prendre pour cible ses forces, le quatrième avion turc à être abattu dans un mois.

L’armée libyenne, l’État turc, est accusée d’être le fer de lance des combats dans l’ouest des milices armées soutenues par le gouvernement d’Al-Wefaq, en apportant son soutien à des armes et à des équipements militaires ainsi qu’à des avions. Au profit de ces milices.

Quelles sont les opportunités pour la Turquie d’intervenir militairement en Libye pour arrêter le projet Hafter?

La présence turque dans le dossier libyen a été imposée après le rapprochement avec le gouvernement d’accord libyen reconnu sur le plan international, dont le président s’est rendu à Ankara à plusieurs reprises depuis l’attaque de la capitale Tripoli par les forces de Khalifa Hafter.

Lire aussi: BASHAR ASSAD ATTAQUE LE PRÉSIDENT TURC ERDOGAN ET L’ACCUSE DE SOUTENIR LE TERRORISME EN SYRIE

Le Premier ministre libyen Recep Tayyip Erdogan a rencontré le Président turc Recep Tayyip Erdogan le week-end dernier alors que celui-ci lui avait assuré qu’il poursuivrait son soutien politique et militaire à la sécurité et à la stabilité en Libye.

Les nouvelles contrastent avec les supporters et les opposants, Quand le conflit se termine et quand la guerre se termine.

Leave a Reply