Retarder les œuvres d’art du bénin

Bénin :l’historienne de l’art Marie-Cécile Zinsou déplore les atermoiements des autorités béninoises qui veulent différer le retour de 26 objets issus des trésors du Dahomey.

La France retarde les œuvres d’art du Bénin

Selon LE MONDE ,« Je suis frustrée, déçue et humiliée. Demander à la France qu’elle retarde la restitution de nos œuvres d’art est une atteinte à notre fierté, à notre histoire, les Béninois les attendent», celle qui parle est passionnée d’art et vit à cheval entre la France et le Bénin. Depuis des années, Marie-Cécile Zinsou se bat pour le retour du patrimoine africain sur ses terres séculaires.

Tout récemment, le directeur de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et du tourisme (ANPT) béninoise, José Pliya, a fait savoir que le retour des 26 objets du patrimoine béninois, pillés lors du sac des Palais des rois d’Abomey par des troupes coloniales françaises en 1892, n’était pas urgent.

« A la proposition française, notre réponse, c’est patience, gardez-les encore un petit peu le temps que nous soyons vraiment prêts », a-t-il déclaré à l’AFP le 17 juillet, le ministre français de la culture, Franck Riester, venait d’annoncer quelques jours plus tôt le retour « rapide » de ces trésors, des totems et sceptres royaux qui, précisait-il, devaient « pouvoir être vus, admirés et étudiés au Bénin » sans même attendre l’adoption d’une loi censée entériner formellement cette restitution.

Lire aussi: LE BÉNINOIS WILFRID LAURIANO DO REGO, NOUVEAU BRAS DROIT D’EMMANUEL MACRON

Le début du feuilleton remonte à juillet 2016, le président, Patrice Talon, juste élu, demande officiellement à la France le retour des biens pillés, en décembre, le gouvernement socialiste retoque cette demande juridiquement inconcevable, arguant de l’inaliénabilité des collections publiques françaises.

Mais un an plus tard, le locataire de l’Elysée a changé. Lors de son discours de Ouagadougou (Burkina Faso), Emmanuel Macron, lui, promet, des « restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain » d’ici à cinq ans.

Au moins 90 000 objets d’arts subsahariens sont aujourd’hui dans les collections des musées français, dont 70 000 au Quai-Branly, s’ensuivent le rapport commandé à Bénédicte Savoy et Felwine Sarr qui préconisent noir sur blanc ces retours et la décision du chef de l’Etat, pour donner des gages, d’accélérer la restitution des 26 pièces béninoises explicitement réclamées.

Mme Zinsou sait de quoi elle parle puisque, en 2006, Jacques Chirac avait accepté cette circulation d’œuvres et lui avait permis d’organiser une exposition, « Béhanzin, roi d’Abomey », à Cotonou, « J’avais été prévenue le 31 juillet, se souvient la fille du banquier d’affaires Lionel Zinsou. Le 16 août, nous commencions les travaux et le 16 décembre l’exposition ouvrait », rappelle l’historienne de l’art qui a vu défiler 275 000 Béninois venus admirer ces pièces exceptionnelles.

Marie-Cécile Zinsou «Bénin » 

Marie-Cécile Zinsou, née en 1982 à Paris d’une mère vosgienne, professeure de français, et d’un père franco-béninois, le banquier d’affaires Lionel Zinsou, elle est élevée en France mais vit deux ans en Angleterre, elle est une historienne de l’art et une entrepreneuse franco-béninoise dans le domaine de l’art, créatrice de la Fondation Zinsou.

L’art du Bénin

L’art du Bénin est l’art du royaume du Bénin ou de l’Empire d’Edo (1440-1897), un État africain précolonial situé dans ce qu’on appelle aujourd’hui la région sud-sud du Nigéria, principalement fabriqué en bronze fondu et en ivoire sculpté, l’art béninois a été produit principalement pour la cour de l’Oba du Bénin.

Toute la complexité de ces œuvres ne peut être appréhendée que par la prise de conscience et la prise en compte de deux perceptions culturelles complémentaires de l’art du Bénin, leur appréciation occidentale en tant qu’œuvres d’art et leur compréhension au Bénin en tant que documents historiques et dispositifs mnémoniques reconstruire l’histoire, ou en tant qu’objets rituels.

Lire aussi: COMPLEXE SCOLAIRE CHEIKH ZAYED EN TCHAD

Leave a Reply