Téléphonie : Exclusif, le déploiement de la 5G en France

Le journal 20 MINUTES : Téléphonie La montée en puissance doit être progressive pour qu’à la fin 2025, chaque opérateur ait équipé 12.000 sites en 5G, soit une couverture des deux tiers de la population environ

Téléphonie et Téléphone

Téléphonie fut d’abord le nom donné par François Sudre, dans les années 1830, à son système de transmission de sons à distance, basé sur les notes de musique, pour l’échange de messages.

Le téléphone est l’appareil électrique puis électronique qui sert à téléphoner, c’est-à-dire à tenir une conversation avec une personne qui est loin, plus exactement, trop loin pour pouvoir nous entendre de vive voix. La téléphonie courante est bidirectionnelle : les deux personnes en conversation peuvent se parler et s’entendre en même temps, comme dans une conversation en face à face. Ainsi, la téléphonie sert à titre privé, pour garder le contact avec ses proches où qu’ils soient et à titre professionnel, pour échanger des informations orales sans avoir à se rencontrer physiquement.

La téléphonie permet également des services plus avancés tels que la messagerie vocale, la conférence téléphonique ou les services vocaux. La téléphonie transforme la voix de son correspondant, ou plutôt la dégrade, tout en gardant une grande intelligibilité. En effet, la téléphonie ne permet de transmettre qu’une partie des fréquences de la voix.

En télécommunications, 5G est la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, faisant suite à la 4G.

Lire aussi: TRUMP ET LE PRESIDENT EGYPTIEN SISI, DISCUTENT DU MOYEN-ORIENT AU TELEPHONE

Téléphonie : La technologie 5G

La technologie 5G est considérée par certains comme une « technologie clé » qui pourrait  permettre– à l’horizon fin 2019 / début 2020 – des débits de télécommunication mobile de plusieurs gigabits de données par seconde, soit jusqu’à mille fois plus rapides que les réseaux mobiles en 2010 et jusqu’à 100 fois plus rapides que la 4G. Les principales entreprises technologiques concernées ont signé les premières spécifications communes du standard, à la suite de nombreux essais des différents acteurs, à Lisbonne en décembre 2017

Ces débits de données sont susceptibles de répondre à la demande croissante de données avec l’essor des smartphones et objets communicants, connectés en réseau. Ce type de réseau devrait favoriser le cloud computing, l’intégration et l’interopérabilité d’objets communicants et de smartgrids et autres réseaux dits intelligents, dans un environnement domotisé et une « ville intelligente ». Cela pourrait également développer la synthèse d’images 3D ou holographique, le datamining, la gestion du big data et du tout-internet « Internet of Everything » (expression évoquant un monde où tous les ordinateurs et périphériques pourraient communiquer entre eux). D’autres applications concernent les jeux interactifs et multijoueurs complexes, la traduction automatique et assistée instantanée.

Téléphonie :La France se lance dans la 5G

La France a lancé officiellement lundi sa procédure d’attribution des fréquences 5G aux opérateurs télécoms, espérant un premier déploiement commercial dans quelques grandes villes françaises à la fin de 2020 et la couverture des deux tiers de la population d’ici 2026.

Le déploiement de la 5G, qui permettra de transmettre beaucoup plus rapidement que la téléphonie mobile actuelle de très grandes quantités de données, est considéré comme le prochain grand défi en matière de télécoms dans le monde. Elle doit permettre le développement de technologies futuristes, comme l’intelligence artificielle, les véhicules autonomes ou les usines automatisées.

Téléphonie :Le schéma de déploiement de la 5G

Selon le schéma de déploiement de la 5G présenté par l’Arcep, chaque opérateur devrait proposer une offre 5G dans deux villes françaises avant la fin de 2020. La montée en puissance serait progressive, pour que, à la fin 2025, chaque opérateur ait équipé 12.000 sites en 5G, soit une couverture des deux tiers de la population environ. Sur ces 12.000 sites, une partie (20-25 %) devra se trouver en zones moins denses, pour desservir par exemple des zones industrielles et zones d’activité de petites villes où se trouvent des PME ayant besoin de la 5G.

Lire aussi:GOOGLE COUPE LES PONTS AVEC HUAWEI , LUI INTERDISANT L’ACCÈS AU PLAY STORE ET À SES APPLIS ANDROID

Leave a Reply