Une formidable liesse populaire : Julian Alaphilippe remporte la quatrième étape du Dauphin Cycling Tour

Au sommet de ses succès, le Français Julian Alaphilippe est devenu le cycliste le plus en vue sur la planète lundi, dans la capitale du champagne, en remportant la course cycliste de l’année.

Julian Alaphilippe


Julian Alaphilippe, né le 11 juin 1992 à Saint-Amand-Montrond, est un coureur cycliste français membre de l’équipe Deceuninck-Quick Step. Initialement spécialiste du cyclo-cross, il se consacre au cyclisme sur route depuis son passage en professionnel en 2013.

Lire aussi: THOMAS VOECKLER LE NOUVEAU SÉLECTIONNEUR DE L’ÉQUIPE DE FRANCE DE CYCLISME

Vie professionnelle

Spécialiste des classiques, il a notamment remporté Milan-San Remo 2019, la Classique de Saint-Sébastien 2018, la Flèche wallonne 2018 et 2019, course qu’il a également terminée à deux reprises à la deuxième place en 2015 et 2016, ainsi que les Strade Bianche 2019. Il s’est également classé deuxième de Liège-Bastogne-Liège 2015, du Tour de Lombardie 2017 et troisième de Milan-San Remo 2017. Sur les courses par étapes, il s’est notamment imposé sur le Tour de Californie 2016 et sur le Tour de Grande-Bretagne 2018. Il compte également à son palmarès une étape du Tour d’Espagne et trois étapes du Tour de France ainsi que le classement de meilleur grimpeur 2018. Depuis le 24 mars 2019, il est classé numéro un mondial.

Sa victoire

Après une attaque dévastatrice au meilleur moment, Alaphilippe a brillamment remporté la 3e étape du Tour de France, endossant du même coup un maillot jaune « pétillant », le premier soleil d’une belle carrière après le maillot à pois l’an dernier.

Dans la côte de Mutigny, Alaphilippe a fondu sur le Belge Tim Wellens (Lotto-Soudal) pour s’enfuir seul avec 15 km à faire dans cette étape. Ce coup décisif a pavé la voie au plus beau jour de sa vie. Même le Colombien Egan Bernal (Ineos) l’a regardé partir sans essayer de le contrer.

Mardi, entre Reims et Nancy, l’arrivée semble promise aux sprinteurs sur une dernière ligne droite de 1500 mètres. À environ 15 km de la fin, une ascension longue de 3,2 km à 5 % de moyenne pourrait toutefois brouiller les cartes. Un coup de bordure peut aussi faire des dégâts pour ceux qui sont moins vigilants.
La route est encore longue avec 18 étapes à faire et plusieurs ont déjà un œil sur l’arrivée de jeudi en montagne.

Lire aussi: COUPE DU MONDE FÉMININE : LES ÉTATS-UNIS CONSERVENT LEUR TITRE FACE AUX PAYS-BAS

Julian a remporté une victoire écrasante et la liste des succès est encore longue , Ce n’est que le début !

Leave a Reply